Les yeux dans les étoiles...



Nous avons perdu petit à petit l'habitude de lever les yeux au ciel. La raison ? Il devient de plus en plus difficile d'observer le ciel nocturne, car la nuit, ce sont nos lumières artificielles qui nous guident : phares de voiture, éclairage public, lumières des enseignes et des habitations...


Si l'on se penche sur notre passé, à quelques siècles de distance à peine, on constate que l'observation du ciel était une habitude quotidienne et ce, quelle que soit la civilisation que l'on prenne comme point de référence : qu'il s'agisse de créer un lien spirituel, de s'orienter dans le temps ou l'espace, de comprendre les mécanismes célestes ou tout simplement d'admirer ce grand velours noir tapissé de milliers de lumières vacillantes, les hommes de tous temps et en tous lieux se sont intéressés à la voûte céleste.


Il est difficile de s'émouvoir du ciel nocturne lorsqu'on ne peut observer que quelques étoiles, noyées dans un halo de lumière constant. Nous pouvons toujours nous rabattre sur les spectaculaires images que nous offrent les instruments modernes d'observation, révélant des détails et une profondeur que nous serions bien incapables de percevoir avec notre seule vue, même avec un ciel parfaitement limpide. Mais nous n'avons pas alors l'expérience de l'immersion que seuls nos sens peuvent nous procurer : par exemple, il est toujours possible de connaître la nature à travers des livres, des vidéos ou des photos, mais peut-on s'émerveiller du vivant sans aller directement sur le terrain ?


Il existe des lieux qui nous donnent encore accès à des lucarnes de voûte céleste où règne une obscurité proche de celle que nos ancêtres ont connu : c'est le cas dans le Mercantour, où l'altitude, l'air sec et l'éloignement de grands centres urbains rendent possible des observations de nuit spectaculaires. Ainsi, les "Alpes d'Azur Mercantour" sont l'une des trois zones de "Réserve Internationale de Ciel Étoilé" présentes en France, des territoires reconnus pour la qualité de leur ciel nocturne et qui constituent à ce titre des exceptions.


A l’œil nu, nous avons ainsi accès à plusieurs milliers d'étoiles et on peut percevoir l'immensité et la profondeur du ciel qui nous entoure. On peut reconnaître les constellations, distinguer les étoiles des planètes, s'interroger sur la manière dont les hommes se sont servi des étoiles pour s'orienter dans le temps et dans l'espace, et quelles grandes découvertes nous avons fait depuis que nous observons l'univers.


Lors de ces randonnées immersives au plus près des étoiles que je propose, nous observerons un ciel nocturne d'une qualité exceptionnelle, mais nous ferons aussi l'expérience insolite de la marche de nuit en montagne : dans l'obscurité, notre cerveau se mettra en alerte, et avec la perte de nos repères habituels la perception de notre environnement changera, nous remettant en contact avec le monde de la nuit.


Cette expérience permettra je l'espère d'éveiller votre curiosité pour ce spectacle naturel de nos jours un peu oublié, et qu'il vous donnera l'envie de le découvrir par vous-même. L'univers est vaste, et les balades de nuit, sous un ciel étoilé parfaitement limpide, nous donne la possibilité de nous connecter avec ce que nous pouvoir observer et percevoir de plus grand...



23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout