Les Gorges de Saint-Pierre



Situées au bout du hameau de Villar-Heyssier, les gorges de Saint-Pierre frappent par leur cheminement spectaculaire à flanc de falaise. Elle sont donc réservées à des personnes qui ne sont pas trop sensibles au vertige, bien que le sentier soit large et bien tracé.


Mais ce côté impressionnant n'est pas leur seul attrait : les méandres que décrit le sentier nous permet en effet de côtoyer des milieux naturels très divers et marqués, selon l'orientation du versant : des coteaux ubacs où la végétation alpine prédomine, et des versants en adret où la végétation méditerranéenne a établi ses quartiers.


L'accès très difficile à ces gorges dû aux très fortes pentes, notamment pour sa rive gauche, a permis à la nature de se développer sans qu'il soit possible à l'homme d'intervenir ou d'exploiter les ressources. Ainsi, le bois des Chailles est ce que l'on pourrait qualifier de "bois primaire", tant il a été épargné de toute activité humaine. On y trouve donc une végétation qui a atteint localement son point d'équilibre en terme d'évolution,sur une zone que l'on pourrait qualifier de sanctuaire pour les animaux sauvages qui y ont trouvé refuge.


Ces gorges, en limite du territoire classé "Natura 2000" du Grand Coyer, recèlent donc une biodiversité exceptionnelle, que ce soit au niveau de sa flore, mais aussi de sa faune et de sa microfaune.





De nombreux parcours sont envisageables dans les gorges, plus ou moins longs et sportifs, qui nous emmènent aussi sur les traces de l'occupation humaine passée dans ces lieux, par des cheminements sauvages et isolés dévoilant de superbes panoramas.

102 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout