L'éveil des marmottes



L'hiver est derrière nous, le printemps est là, et c'est le moment pour les hibernants de sortir de leur torpeur. Il y a 7 vrais hibernants en France (voir le post "Les survivants de l'hiver : hiberner"), et parmi eux, il en est un emblématique de la faune de nos montagnes : la marmotte.


Il faut imaginer l'adaptation extrême que représente l'hibernation pour ces animaux : plus de 5 mois d'une année passée sous terre, dans un état proche du coma, à une température corporelle qui est tombée de 37°C à 7°C, en survivant uniquement avec les réserves de graisses constituées pendant la belle saison, une perte de poids de 30% par rapport à l'automne... autant dire que cette manière radicale de passer l'hiver explique pourquoi les hibernants sont si peu nombreux !


Dès la mi-avril, nous pouvons donc commencer à réentendre les cris familiers de ces sympathiques animaux en nous aventurant sur leur territoire. Mais soyons respectueux en suivant quelques règles élémentaires :

  • Les marmottes vivent et se nourrissent sur un territoire précis sur lequel elles trouvent toute la nourriture dont elles ont besoin : il est donc interdit de les nourrir, d'abord pour qu'elles ne prennent pas cette habitude et ne soient plus des animaux sauvages, devenant dépendantes de l'homme, et ensuite car ce qu'on leur donne n'est pas adapté à leur système digestif : il est très facile de les rendre malades, voire de les tuer, par exemple en leur donnant des aliments sucrés...

  • Les marmottes sont sédentaires et vivent dans des terriers. En cas de danger ou de dérangement, elles vont s'y cacher. Une présence humaine trop insistante va les contraindre à rentrer sous terre, au détriment parfois de leur besoin de nourriture (qui est, comme on l'a vu, indispensable pour constituer des réserves pour passer l'hiver). Mieux vaut une photo de loin d'un animal en train de vaquer à ses occupations qu'une photo de près du museau d'un animal apeuré dépassant à peine du terrier...

Le Mercantour et le Haut-Verdon abritent une importante population de marmottes. Chaque semaine du printemps à l'automne, je vous emmène les rencontrer (sans les déranger !) sur les belles pelouses alpines où elles vivent, et vous en apprendre plus sur elles, tout en profitant d'un décor magnifique en pleine nature !






54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout