Partir sur les traces du Loup en hiver...



Le loup est un animal mythique, symbole du monde sauvage en France et en Europe. Revenu en France depuis l'Italie en 1992 par le Mercantour, il est l'objet d'autant de crainte que de fascination.


Le but de cette balade que je propose en "4 saisons" est d'aller sur son territoire, non loin de là où il est revenu. La vallée du Haut-Verdon abrite, d'après les estimations, au moins 3 meutes de loups qui sont installés à demeure.


Mais les rencontres avec cet animal très discret sont plutôt rares. Il est nécessaire de très bien comprendre le comportement de l'animal et de la meute, de connaître le territoire qu'il occupe en fonction des saisons, et de savoir interpréter les indices qu'il laisse de temps à autre.


En hiver, les animaux se montrent plus discrets qu'en été, mais ils sont toujours bien présents dans la montagne : il suffit pour s'en convaincre de suivre les traces de leur passage dans la neige. Souvent, elles permettent de trouver l'animal en question, ou au moins d'écarter certaines espèces.


Pour le loup, qui est l'ancêtre de tous les chiens actuels, sa trace est très facile à confondre avec celle d'un chien de grande taille. Une seule empreinte ne suffit pas à identifier son propriétaire. Avec 4 empreintes, on a une "voie" : elle nous donne notamment la taille, la corpulence et l'allure de l'animal. L'idéal est d'avoir une piste, qui est une succession de voies sur une grande distance. Tous ces éléments correctement interprétés permettront peut-être alors de distinguer le loup du grand chien.


Quoiqu'il en soit, la balade en raquettes au cœur du Haut-Verdon et du Mercantour reste une expérience magique, au plus proche de la nature, entouré par une multitude d'animaux qui vivent sur ce vaste territoire et dont le loup reste un symbole fort.

80 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout